Les camps d'internement aux Pays-Bas

En application des conventions internationales, tout belligérant qui traverse la frontière d'un pays neutre doit être interné par les autorités du pays. 40000 soldats échappés du Siège d'Anvers, parmi lesquels un grand nombre de jeunes conscrits qui n'avaient pas eu le temps d'être formés, furent ainsi internés dans des camps au sein des Pays-Bas. De la même façon, des camps d'internement furent mis en place sur le territoire Suisse.

Localisation des camps d'internés aux Pays-Bas pendant la Première Guerre Mondiale
Carte des camps d'internés aux Pays-Bas
(Le Globe, Revue genevoise de géographie, tome 58 (1919))
(cliquez pour agrandir)

Les camps situés par exemple à Harderwijk, Amersfoort, Loosduinen, Assen, Leeuwarden, Kampen, Zwolle ou Zeist comptent parmi les plus importants. Il y avait aussi un camp reversé aux officiers alliés à Dodegraven, dans un fort sur la rive du vieux Rhin.