Tombes de poilus à Valenciennes

(Cimetière Saint-Roch)

André BERNARD

Sous-Lieutenant au 91e Régiment d'Infanterie, André Georges Louis BERNARD est né à Valenciennes le 27 août 1895. Il est décédé des suites de ses blessures à Moncetz (Marne) le 29 novembre 1916. A cette date, le JMO du 91e RI nous raconte qu'au cours d'un exercice de lancement de grenades, un éclatement prématuré cause la mort du sous-lieutenant Bernard; 1 sergent et un caporal sont blessés.

Tombe du sous lieutenant André BERNARD, un poilu mort pour la France le 29 novembre 1916
Tombe d'André BERNARD
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche de mort pour la France d'André BERNARD
Fiche de mort pour la France
(Source: Mémoire des hommes - SHD)
Extrait du Journal de Marche du 91e Régiment d'Infanterie
Extrait du Journal de Marche du 91e RI
(Source: Mémoire des hommes - SHD)

Lucien BODDAERT

Lucien René Désiré BODDAERT est né à Saint-Omer (Pas-de-Calais) le 2 octobre 1890. Pendant la Grande Guerre, il rejoint le Bataillon de fusiliers Marins en tant que second maître fusiliers. Il est décédé des suites de ses blessures de guerre le 30 mars 1917 à l'ambulance "Océan", un hôpital de campagne belge installé à La Panne (Belgique). Il repose au cimetière Saint-Roch de Valenciennes.

Tombe de Lucien BODDAERT, un poilu mort pour la France en 1917
Tombe de Lucien BODDAERT
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche de mort pour la France de Lucien Boddaert
Fiche de mort pour la France
(Source: Mémoire des hommes - SHD)
Tombe de Lucien BODDAERT, un poilu mort pour la France en 1917
Tombe de Lucien BODDAERT
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

Paul BRUX

Paul Gérard BRUX est né à Raismes (Nord) le 30 janvier 1892, fils légitime de Firmin Benoit et Céline Angélique LIONNE. Soldat de 2e classe au sein du 127e Régiment d'Infanterie, il est tué à l'ennemi avec mention "mort pour la France à Craonnelle (Aisne) le 22 juillet 1920 et repose au cimetière Saint-Roch de Valenciennes (Nord). Son nom figure sur le monument aux morts de la ville et sur le livre d'or du ministère des pensions. Un soldat ayant le même nom et les mêmes prénoms figure sur un monument parisien situé Boulevard Ménilmontant, sur le mur du cimetière du Père Lachaise, mais à l'heure actuelle, je ne sais pas si c'est lui ou un homonyme.

Tombe de Paul BRUX, un poilu mort pour la France
Tombe de Paul BRUX
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe de Paul BRUX, un poilu mort pour la France
Tombe de Paul BRUX
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

André DELADERRIERE

La première fois que je suis passé devant cette sepulture située au cimetière Saint-Roch de Valenciennes, sa porte était fermée, et je n’avais pas pu identifier la personne qui y reposait.

Tombe d'André DELADERRIERE au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe d'André DELADERRIERE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe d'André DELADERRIERE au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe d'André DELADERRIERE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

Depuis, les choses ont un peu changé, et j’ai découvert cet été qu’il s’agit de celle de André Louis Emile DELADERRIERE, né à Valenciennes le 7 juillet 1885. Les plaques située à l’intérieure nous apprennent qu’André est un lieutenant de réserve au sein des 332e, 93e et 264e Régiment dc’Infanterie et détaché au 1er Régiment Russe Spécial, un régiment du corps expéditionnaire russe engagé dans les combats de la Première Guerre mondiale sur le front français. Côté vie privée, André est serrurier au sein des Etablissement Bauche, un fabriquant de coffres-forts situé à Bazancourt (Marne), dont son beau-père est le directeur. André est le fils de Emile Auguste Théophile DELADERRIERE et Augusta Calina Maria DUPONT. Il semble avoir beaucoup bougé au cours de la vie, puisque sa fiche matricule nous indiquue qu'il a vécu successivement à Bazancourt (Marne, en 1906), Moscou (Russie, en 1910), Fontaine-Valmont (Belgique, en 1912) et Paris (France, en 1912).

Tombe d'André DELADERRIERE au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe d'André DELADERRIERE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe d'André DELADERRIERE au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe d'André DELADERRIERE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

André DELADERRIERE est mort pour la France le 16 avril 1917 au cours de l’attaque sur Courcy-Brimont (Marne). Il est décoré de deux médailles françaises : la légion d’honneur et la croix de guerre avec palme, ainsi que de deux médailles russes : l’Ordre de Saint Anne avec 2 glaives et l’Ordre de Saint Vladimir avec glaive et rosette.

Tombe d'André DELADERRIERE au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe d'André DELADERRIERE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche de mort pour la France d'André DELADERRIERE
Fiche de mort pour la France
(Source : Mémoire des Hommes - SHD)

Plus d'informations sur la fiche réalisé par l'AGFH.

René et Maurice GOUVION

2e Classe au 3e Régiment de Zouaves, René Jean Désiré GOUVION est né à Saint-Saulve (Nord) le 16 avril 1894. Il est décédé à la Côte du Poivre (à côté de Verdun de la Meuse) le 25 février 1916. Maurice Alfred, son frére ainé, est soldat au sein du 127e Régiment d'Infanterie. Il est né à Saint-Saulve le 4 avril 1892 et disparu au combat à Mesnil-les-Hurlus (Marne) le 19 février 1915. René et Maurice figurent sur le monument aux morts de la ville de Saint-Saulve.

Tombe de René et Maurice GOUVION, deux poilus morts pour la France pendant la Grande Guerre
Tombe de René et Maurice GOUVION
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe de René et Maurice GOUVION, deux poilus morts pour la France pendant la Grande Guerre
Tombe de René et Maurice GOUVION
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe de Maurice GOUVION au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe de Maurice GOUVION
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche numérisée de mort pour la France de Maurice Gouvion
Fiche de mort pour la France
(Source: Mémoire des Hommes - SHD)
Tombe de René GOUVION au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe de René GOUVION
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche numérisée de mort pour la France de René Gouvion
Fiche de René GOUVION
(Source: Mémoire des Hommes - SHD)

Maurice HAGEMAN

Sous-lieutenant au sein du 115 Régiment d'Infanterie, Maurice Auguste André HAGEMAN est né à Valenciennes le 6 septembre 1884. Il est mort pour la France le 17 juillet 1918 à Damery (Marne).

Tombe de Maurice HAGEMAN, un valenciennois mort pour la France dans la Marne en 1918
Tombe de Maurice HAGEMAN
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe de Maurice HAGEMAN, un valenciennois mort pour la France dans la Marne en 1918
Tombe de Maurice HAGEMAN
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

Paul Joseph JOURDAN

Paul Joseph JOURDAN est né le 13 mai 1877 à Valenciennes (Nord). Soldat de 2 classe au sein du 2e Régiment d'Infanterie Territoriale, il est mort pour la France le 19 décembre 1918 à l'hôpital maritime de Cherbourg (Manche) suite à une maladie contractée en captivité. Il repose au cimetière Saint-Roch de Valenciennes.

Tombe de Paul JOURDAN, mort pour la France pendant la Grande Guerre
Tombe de Paul JOURDAN
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche numérisée de mort pour la France de Paul Jourdan
Paul JOURDAN, mort pour la France
(source: Mémoire des Hommes - SHD)

Daniel LAMENDIN

Daniel LAMENDIN est né à Jeumont le 23 septembre 1888. Membre du 91e R.I, il est mort pour la France le 7 septembre 1914 dans la Marne (Thieblemont ou Blesme selon les docs). Il repose au cimetière Saint-Roch de Valenciennes.

Tombe de Daniel LAMENDIN au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe de Daniel LAMENDIN
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe de Daniel LAMENDIN au cimetière Saint-Roch de Valenciennes
Tombe de Daniel LAMENDIN
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

Emile Parfait Victor LEMOINE

Emile Parfait Victor LEMOINE est sous-lieutenant au 148e Régiment d'Infanterie. Il est né le 11 octobre 1884 à Valenciennes et décédé sur le champ de bataille à Hermonville (Marne) le 16 février 1915. Impossible d'en savoir plus pour le moment, car sa fiche matricule est absente des fiches des états signalétiques numérisées sur le site des archives départementales du Nord. Cependant, si on en croit les informations indiquées sur sa tombe, il serait titulaire de la croix de guerre avec palme et de la Légion d'Honneur.

Tombe d'Emile LEMOINE, mort pour la France en 1915
Tombe d'Emile LEMOINE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe d'Emile LEMOINE, mort pour la France en 1915
Tombe d'Emile LEMOINE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

Son inscription au tableau spécial de la Légion d'Honneur à titre posthume fait suite au décret du 1er octobre 1918, à la loi du 15 juin 1920 et à une publication au Journal Officiel de la République française datée du 16 mai 1922, dont voici un extrait :

extrait du journal officiel daté du 16 mai 1922
Extrait du JO du 16 mai 1922
(Source : Gallica/BNF)

Lucien MASCLET

Lucien MASCLET est né à Valenciennes le 19 mars 1893. A la mobilisation, il est caporal au sein du 127e Régiment d'Infanterie. Il est tué à l'ennemi le 12 novemvre 1914 à Soupir (Aisne).

Tombe de Lucien MASCLET, poilu mort pour la France pendant la Grande Guerre
Tombe de Lucien MASCLET
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche de mort pour la France de Lucien MASCLET
Fiche de Lucien MASCLET
(source : Mémoire des Hommes - SHD)
Tombe de Lucien MASCLET, poilu mort pour la France pendant la Grande Guerre
Tombe de Lucien MASCLET
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

René MIRLAND

Sous-lieutenant au 151 Régiment d'Infanterie, René Felix Henri MIRLAND est né à Bailleul (Nord) le 30 mai 1884. Il est décédé de ses blessures au lazaret de Grandpré (Ardennes) le 6 juillet 1915. Sa fiche de "Mort pour la France" indique qu'il y est inhumé.

Tombe de René MIRLAND, un poilu mort pour la France en 1915
Tombe de René MIRLAND
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Tombe de René MIRLAND, un poilu mort pour la France en 1915
Tombe de René MIRLAND
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)

Georges NOLLIN

Caporal au sein du 9e Bataillon de Chasseurs à Pied, Georges Henri NOLLIN est né à Valenciennes le 29 octobre 1884. Il est tué à l'ennemi le 9 septembre 1916 à Berny-en-Santerre (Somme).

Tombe de Georges NOLLIN, poilu mort pour la France pendant la Grande Guerre
Tombe de Georges NOLLIN
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche numérisée de mort pour la France de Georges NOLLIN
Fiche de Georges NOLLIN
(source: Mémoire des Hommes - SHD)

Etienne POSTILLE

Né le 6 décembre 1888 à Valenciennes, Etienne POSTILLE rejoint, à la mobilisation, le 127e Régiment d'Infanterie en tant que soldat de 2e classe. Sa fiche matricule (n°1055 du bureau de Valenciennes pour la classe 1908) nous apprend que dans le civil, Etienne était un photographe dont les parents, Louis POSTILLE et Augustine PROCUREUR, vivaient rue Ferrand, à Valenciennes. Porté disparu le 31 mai 1918 à Le Port Fontenoy (Aisne), son décès est fixé à cette date par un jugement déclaratif rendu le 11 mars 1921 par le tribunal de Valenciennes et transcrit à la mairie de la même ville le 4 avril suivant.

Tombe d'Etienne POSTILLE, un poilu mort pour la France le 31 mai 1918
Tombe d'Etienne POSTILLE
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche numérisée de mort pour la France d'Etienne POSTILLE
Fiche d'Etienne POSTILLE
(Source : Mémoire des Hommes - SHD)

Pour l'anecdote, Louis POSTILLE était lui aussi photographe à Valenciennes.

petit document publicitaire de Louis Postille, photographe à Valenciennes
Louis POSTILLE, photographe à Valenciennes
(Atelier des photographes du XIXe siecle)

Jules REUMONT

Jules REUMONT est né à Marly (Nord) le 10 février 1883 et est décédé suite à ses blessures de guerre le 21 novembre 1915 à l'hôpital temporaire de Landrecourt, à côté de Verdun, dans la Meuse (voir photo ci-dessous). Il portait le matricule 88 pour la classe 1903 et était sapeur mineur au sein du 9e Régiment du Génie. Impossible d'en savoir plus pour le moment, car sa fiche matricule est absente des fiches des états signalétiques numérisées sur le site des archives départementales du Nord.

Tombe de Jules REUMONT, un poilu mort pour la France
Tombe de Jules REUMONT
cimetière Saint-Roch (Valenciennes)
Fiche numérisée de mort pour la France de Jules REUMONT
Fiche de Jules REUMONT
(source : Mémoire des Hommes - SHD)
L'hôpital temporaire de Landrecourt sur une photographie datée de 1916
L'hôpital temporaire de Landrecourt en janvier 1916
(source : L'Argonnaute)