Adrien VELU

Adrien VELU est un "cousin" né à Villers-Guislain (Nord) le 1 janvier 1889, fils légitime de Marc Ferdinand VELU et Marie Joséphine Angèle VELU. Le 16 avril 1910, Adrien épouse Apolline BRIOT.

Extrait de la fiche matricule d'Adrien VELU
Extrait de sa fiche matricule
(source: Archives Départementales du Nord)

Inscrit sous le n°1 de la liste de Marcoing, Adrien est incorporé au 1er Régiment d'Infanterie qu'il rejoint le 3 octobre 1910 en tant que soldat de 2e classe. Il est envoyé en congé le 25 septembre 1912 en attendant son passage dans la réserve de l'armée active avec certificat de bonne conduite accordé.

Le certificat de bonne conduite a été mis en place par le décrêt du 26 juin 1901. Il est délivré aux militaires qui ont accompli le temps de service auquel ils sont restreints par la loi sur le recrutement et qui se sont bien conduit pendant toute la durée de leur présence sous les drapeaux. Dans son ouvrage intitulé "La Vie à la caserne au point de vue social", le Lieutenant GUENNEBAUD décrit le certificat de bonne conduite comme "la meilleure des références" (page 46). A titre d'illustration, voici le certificat de bonne conduite de mon arrière-grand-père, Kleber FIEVET. (le fils de Charles FIEVET).

certificat de bonne conduite de Kléber FIEVET, obtenu en 1932
Certificat de bonne conduite de Kléber FIEVET, daté de 1932
(source: Archives privées)

Adrien et le Ier R.I

A la mobilisation, Adrien VELU rejoint le 1er Régiment d'Infanterie en tant que soldat de 2e classe. Le régiment part de Cambrai par voie ferrée dès le 5 août et arrive à Rumigny le même jour. Le 1er Régiment d'Infanterie s'est illustré en Argonne, à Verdun, au Chemin des Dames, dans la Somme, dans l'Aisne et pendant la Bataille de la Marne.

Des soldats français à l'assaut au Chemin de Dames
Assaut français sur le Chemin des Dames
(source: Archives du Queensland, Australie)

3300 de ses hommes, dont Adrien, donneront leurs vies et lui vaudront quatre citations à l'ordre de l'armée. Le 19 octobre 1918, le Général de CASTELNAU le décore de la fourragère au couleur de la médaille militaire.

Adrien, mort pour la France

Adrien contracte la fièvre typhoïde pendant son service et est déclaré mort pour la France le 2 avril 1915 à l'hôpital temporaire n°18 de Corbineau (Châlons-sur-Marne, devenu Châlons-en-Champagne depuis le 17 novembre 1995).

Fiche de mort pour la France d'Adrien VELU
Adrien VELU, mort pour la France
(source: Mémoire des Hommes)

Apolline BRIOT, sa veuve, reçoit la somme de 150 francs. Son nom est sur le Monument aux Morts de Villers-Guislain mais selon le site son corps repose au carré militaire de l'est du cimetière communal de Châlons-en-Champagne.

Le cimetière militaire de Châlons-sur-Marne sur une carte postale ancienne
Le cimetière militaire de Châlons-sur-Marne
(cliquez pour agrandir)

Sources et bibliographie