Jules MAGNY

Jules MAGNY voit le jour à Onnaing (Nord) le 18 aout 1892, fils légitime de Jules et Adna Marie HERAT. Jules n’est pas vraiment parent avec moi. Pour faire simple, il est le beau-frère de la sœur de mon arrière-grand-père.

Acte de naissance de Jules MAGNY, né à Onnaing en 1892
Acte de naissance de Jules MAGNY (1892)
(source: Archives Départementales du Nord)

Le 6 septembre 1916, soldat mitrailleur, il a, par son calme et la précision de son tir, entravé une tentative de contre-attaque allemande. Nommé caporal le 5 décembre 1917, il est ensuite fait prisonnier de guerre le 31 mais 1918 "aux Croûtes" (selon moi Crouttes-sur-Marne dans l'Aisne) et rapatrié le 15 décembre 1918.

Jules est titulaire de trois médailles : la croix de guerre avec une étoile de bronze qui indique une citation à l’ordre de l’armée, la médaille interalliée et la médaille commémorative de la Grande Guerre. Cette dernière a été créée par la loi du 23 juin 1920 ; ses catégories de postulants possibles sont reprises par une instruction du 20 janvier 1921. Elle était, par exemple, attribuée aux militaires présents sous les drapeaux entre le 2 aout 1914 et le 11 novembre 1918. Elle est parfois surnommée « médaille des poilus » en allusion au surnom donné aux soldats français pendant la Première Guerre Mondiale.

Il est décédé à Le Quesnoy le 12 février 1984.


Abel, le frère de Jules MAGNY, épouse la fille de Noël Jules JOLY.