Jules Henri BOURSIER

Jules Henri BOURSIER est né à Onnaing (Nord) le 7 décembre 1879, fils légitime de Edouard François BOURSIER, cultivateur, et de Julia JUDES. En 1906, il est chaudronnier et vit chez ses parents à Onnaing (Rue De La Chevauchoire), avec son frère Édouard. Le 19 novembre de la même année, il épouse Suzanne Hyacinthe GODIN (1879-1939).

acte de naissance de Jules Henri BOURSIER
Acte de naissance de Jules Henri BOURSIER
(source: Archives Départementales du Nord)

Jules Henri BOURSIER est le poilu avec lequel ma parenté est la plus éloignée car il était marié avec Suzanne GODIN, descendante de quatre de mes ancêtres ayant vécu à la fin du XVIIe et au début du XVIIIe siècle. J'ai trouvé la photo ci-dessous grâce à un membre de Geneanet. Il me reste à comprendre pourquoi il y a 16 sur son col, alors qu'il faisait parti du 1er Régiment d'Artillerie à Pied pendant la Première Guerre Mondiale. Peut-être que la photo n'est pas contemporaine au conflit ?

portrait de Jules Henri BOURSIER
Jules Henri BOURSIER
(source: Kamalaa/Geneanet)
Liste des domiciles de Jules
Date Adresse
7 décembre 1879 Onnaing (Nord)
1906 Rue de la Chevauchoire
à Onnaing (Nord)
30 décembre 1936 1 Rue Marcelin Berthelot
à Onnaing (Nord)
du 7 septembre 1914
au 20 juin 1918
Il est prisonnier à Friedrichsfeld (Allemagne) puis à Grossen (Allemagne)
du 20 juin 1918
au 3 Novembre 1918
Malade, il séjourne dans la région du Bern Oberland B (Suisse)
Novembre 1918 Il est en permission à Manneville (Eure) pour une durée de 30 jours

La mobilisation d'août 1914

Jules est âgé de 35 ans lors de mobilisation. Il est rappelé à l'activité et arrive au 1er Régiment d'Artillerie à Pied le 2 août 1914. La portion centrale de ce régiment était à Dunkerque avec les 4e, 6e et 7e batteries, la 3e était à Boulogne, la 5e à Calais et enfin les 1re et 2e étaient à Maubeuge.

Pas moins de 3 780 000 hommes sont mobilisés en août 1914. Au total, durant toute la guerre, environ 8 410 000 soldats et marins français seront mobilisés, dont 7 % de soldats indigènes venant des colonies de l'Empire. Parmi tous ces soldats, 1 397 800 sont morts pour la France et 4 266 000 ont été blessés au combat.

extrait de la fiche matricule de Jules Henri BOURSIER
Extrait de sa fiche matricule
(Source: Archives départementales du Nord)

De Maubeuge à la Suisse

Jules Henri BOURSIER est fait prisonnier de guerre à Maubeuge le 7 septembre 1914. Les troupes françaises de Maubeuge capturées sont d’abord rassemblées à Rousies et une partie (dont Jules) est ensuite envoyée en internement à Friedrichsfeld (Allemagne).

Des allemands pendant le siège de Maubeuge
Bombardement de la forteresse de Maubeuge par les Allemands
(source: Delcampe)

Jules est transféré à Grossen (date inconnue) où il reste jusqu’au 20 juin 1918. Victime de bronchite chronique, il fait partie du transport de rapatriement à destination du Bern Oberland B (B.O.B), en Suisse, où il séjourne jusqu’au 2 novembre de la même année. Il termine le conflit par un mois de permission à Menville (Eure), sans doute en convalescence.

Fiche de Jules Henri BOURSIER numérisée par le CICR
Fiche du CICR
(Source: Croix Rouge)

La guerre à Onnaing

Pendant ce temps, à Onnaing, où est né Jules Henri BOURSIER, les Allemands enlèvent les cloches de l'église (1915). Elles sont conduites à Saint-Saulve pour y être fondues et faire des canons. Trois ans plus tard, en 1918, les Allemands se retirent et font sauter la Route Nationale pour couper la route aux troupes de l'armée canadienne. Le monuments aux morts de la Première Guerre Mondiale est érigé en 1922, en hommage aux 150 victimes militaires de la commune.

le Monument aux Morts d'Onnaing sur une carte postale ancienne
Le Monument aux Morts de la guerre 1914-1918
(cliquez pour agrandir)

Le 5 novembre 1918, la Ville d'Onnaing est libérée. Les Canadiens sont à Quarouble et à Rombies et se dirigent vers la frontière belge. Huit soldats canadiens et un anglais sont tués. Ils ont leurs tombes au cimetière d'Onnaing. Le 11 Novembre, l'Allemagne signe l'Armistice à Rethondes avec les Alliés…

Jules est décédé le 30 décembre 1936 à Onnaing, Rue Marcelin Berthelot.

Sources et bibliographie